Clic pour voir sa généalogie sur la ligne en dessous

 

 

Dominique Louis PIRON   

Soldat Vendéen 

Dominique Piron
Surnom Piron de La Varenne
Naissance ~ 1755
environs d'Ancenis
Décès 10 mai 1794 (à ~ 39 ans)
sur la Loire, dans les environs de Nantes
Origine Français, Breton
Allégeance Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Flag of Royalist France.svg Armée des émigrés
Drapeau france ancien regime.svg Association bretonne
Armée catholique et royale de Vendée Vendéens
Grade Général
Conflits Guerres de la Révolution française
Guerre de Vendée
Faits d'armes Bataille de Vihiers
Bataille de Coron
Bataille du Pont-Barré
Bataille de Cholet
Virée de Galerne
Bataille de Laval
Bataille d'Entrammes
Bataille de Fougères
Siège de Granville
Bataille de Pontorson
Bataille de Dol
Siège d'Angers
Bataille de La Flèche
Bataille du Mans
Bataille de Savenay

Dominique Piron dit Piron de La Varenne est un militaire français et un général vendéen.

Biographie

Piron de La Varenne nait vers 1755, dans les environs d'Ancenis. Il émigre avec sa famille en 1791 et rejoint l'Armée des Princes au sein des Chevau-légers. Il regagne la Bretagne et rejoint l'Association bretonne. Lors des insurrections de mars 1793, avec Scheton, il prend la tête des mineurs insurgés de Montrelais et s'empare d'Oudon. À la suite de l'échec de l'insurrection, il rejoint les Vendéens peu après la Bataille de Saumur.

Il se distingue en juillet à la bataille de Vihiers où il écrase l'armée républicaine commandée par Santerre. Il remporte à nouveau une éclatante victoire contre ce même général le 19 septembre à bataille de Coron, malgré sa nette infériorité numérique. Le lendemain avec Duhoux d'Hauterive, il bat de nouveau les Républicains pourtant deux fois plus nombreux à la bataille du Pont-Barré. Biens que les effectifs des Républicains lors de ces batailles étaient constitués en bonne partie de combattants particulièrement médiocres, elles compte parmi les seules victoires vendéennes en infériorité numérique.

En octobre, il protège la retraite des Vendéens lors de la bataille de Cholet. À la suite de la mort de nombreux généraux, il reçoit le commandement de la division de l'Anjou. Il prend part à toutes les batailles de la Virée de Galerne, jusqu'à la bataille de Savenay en décembre où il dirige l'arrière-garde. Piron survit au massacre et se cache pendant quelques mois dans le pays nantais.

Le 10 mai 1794, il s'embarque sur un petit bateau et tente de traverser la Loire en cachette afin de regagner la Vendée, mais il est surpris et poursuivit par une canonnière républicaine. Rattrapé, Piron de La Varenne est tué d'un coup de fusil.

Sources