Clic pour voir sa généalogie sur la ligne en dessous

 

Guillaume Jean Joseph de Keranflech

 

Guillaume Jean Joseph de Keranflech
Surnom Jupiter
Naissance 9 janvier 1777
Plusquellec, au manoir de Launay en trève de Botmel
Décès 10 novembre 1825 (à 48 ans)
Guingamp
Origine Français, Breton
Allégeance Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Association bretonne
Flag of Royalist France.svg Armée des Princes
Royal Standard of King Louis XIV.svg Chouan
Grade Lieutenant-colonel
Années de service 1797 –
Conflits Chouannerie
Commandement Division de Guingamp et Tréguier
Distinctions Chevalier de Saint-Louis
Autres fonctions maire de Bulat-Pestivien

Guillaume Jean Joseph de Keranflech ou Keranflec'h est un militaire français, officier supérieur de l'armée des Princes, lietenant-colonel des Armée catholique et royale de Bretagne

 

Sommaire

 
  • 1 Biographie
  • 2 Carrière militaire
  • 3 Armoiries
  • 4 Liens externes

 

Biographie

Né au manoir de Launay, en Botmel-Callac, il est le fils de Pierre Alexandre de Keranflech, dit : La Douceur, chez les Chouans, sieur de Launay, de Treusvern et Rosquelfen, sous-lieutenant aux grenadiers de France et de Anne-Françoise-Marie Floyd de Rosneven de la Villecade

Il a épousé en première noce à Saint-Gilles-du-Vieux-Marché en 1801Suzanne Mauricette Sainte Le Métayer de Coëtdiquel, héritière de la seigneurie et du Château de Quellenec, sur la commune de Saint-Gilles-du-Vieux-Marché, avec laquelle ils eurent : Charles Marie Armand de Keranflech, né à Saint-Brieuc, en 1803 et en seconde noce : Marie-Antoinette Thérèse d'Herblais.

Carrière militaire

Il est lieutenant aux chasseurs nobles de l'Armée des Princes,Lieutenant-colonel de la division de Guingamp et Tréguier de 1797 à 1800, dans l'Armée catholique et royale des Côtes-du-Nord, créé par Pierre-Mathurin Mercier la Vendée dit La Vendée .

Le 30 août 1799, Louis Fercoq, agent municipal de Lohuec avec ses soixante hommes en armes, 200 chouans commandés par Jean François Edme Le Paige de Bar. Vers midi, à Plourac'h, ceux-ci mangent dans une auberge. Ils ont enfermé le curé constitutionnel Conan dans la sacristie après lui avoir promis de l'exécuter quand ils auraient fini leur déjeuner. Fercoq sonne le tocsin. Les chouans se réfugient dans les rochers du Roc'h Hellou tout proches. Ils tirent longtemps sur les bleus qui finissent pas les déloger à la baïonnette. Les chouans emportent leurs blessés mais laissent sur le terrain 9 ou 17 morts selon les auteurs. Un grand nombre de chouans sont blessés, dont Guillaume Jean Joseph de Keranflech, dit Jupiter, qui sera opéré par le chirurgien Paradis de Rostrenen. En représailles, Louis Fercoq sera capturé et fusillé le 18 novembre par Poëns de Kerilly.

Il est fait Chevalier dans l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis.

Armoiries

D'Argent au pin de sinople, fruité d'or, le fut accosté de deux merlettes affrontées de sable "

Liens externes

  • [1] liste de chouans
  • [2] Généalogie Keranflech.