Clic pour voir sa généalogie sur la ligne en dessous

 

Edme-Bonaventure Courtois

 

200px-P_vip

Edme-Bonaventure Courtois
Fonctions
Député de l'Aube
7 septembre 1791 – 20 septembre 1792
(1 an et 13 jours)
Gouvernement Assemblée législative
Groupe politique Gauche
Député à la Convention nationale
4 septembre 1792 – 26 octobre 1795
(3 ans 1 mois et 22 jours)
Député au Conseil des anciens
15 octobre 1795 – 26 décembre 1799
(4 ans 2 mois et 11 jours)
Membre du Tribunat
1er janvier 1800 – 5 janvier 1801 (1 an et 4 jours)
Biographie
Date de naissance 15 juillet 1754
Lieu de naissance Troyes (Aube)
Date de décès 6 décembre 1816 (à 62 ans)
Lieu de décès Bruxelles (Belgique)
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique Gauche
Droite
Profession Receveur
députés de l'Aube

Edme-Bonaventure Courtois, né le 15 juillet 1754 à Troyes - mort le 6 décembre 1816 à Bruxelles) était une personnalité de la Révolution française.

Sommaire

  • 1 Biographie
  • 2 Publications
  • 3 Bibliographie
  • 4 Notes, sources et références

Biographie

Il connut Danton au Collège de l'Oratoire où il fit de brillantes études.

Il fut élu à la Législative puis à la Convention et il siégea à la Montagne. Dans le procès de Louis XVI, il vota contre l'appel au peuple, pour la mort et contre le sursis.

En 1793, il est au siège de Valenciennes. À cette époque il est domicilié, à Paris, 48 rue du Faubourg-Saint-Honoré1

Après le 9 thermidor, il fut membre de la commission chargée d'inventorier les papiers trouvés chez Robespierre, et c'est lui qui en fit le fameux rapport publié en février 1795. Épris de fortune et de plaisirs, il tourna sa veste autant de fois qu'il le fallait à cette époque. Il contribua à la réussite du coup d'État du 18 Brumaire, dénonça Barthélémy Aréna comme ayant tenté d'assassiner Bonaparte.

En 1816, il dut s'exiler à Bruxelles. Il mourut peu de temps après son arrivée dans cette ville et la légende raconte que personne ne suivit son cercueil.

Il était également féru de bibliophilie. La vente de sa bibliothèque eut lieu à Paris le 3 janvier 1820.

Publications

  • «Papiers inédits trouvés chez Robespierre, Saint-Just etc.» (II., 1828).

Bibliographie

  • « Edme-Bonaventure Courtois », dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, 1889 [détail de l’édition]
  • Eugène Welvert, Lendemains révolutionnaires ; les régicides, Paris, Calmann-Lévy, 1907 Article : "Courtois".
  • Jean-Philippe Giboury, Dictionnaire des régicides, Paris, Perrin, 1989.
  • Augustin Kuscinski, Dictionnaire des Conventionnels, Paris, 1916.
  • Edna Hindie Le May (Dir), Dictionnaire des législateurs, Paris, 2007, 2 vol, tome 1.
  • Jean-Daniel Piquet, "Robespierre et la liberté des Noirs en l'an II dans les archives des comités et les papiers de la Commission Courtois", Annales historiques de la révolution française, n° 323-janvier-mars 2001.

 

Notes, sources et références

  1. Liste générale des représentants du Peuple composant le corps législatif