Clic pour voir sa généalogie sur la ligne en dessous

 

Jules Lenepveu

 


Jules Lenepveu

JULES_EUGENE_LENEPVEU_(1819-1898)

Auguste Arnaud, Jules Eugène Lenepveu,
musée des beaux-arts d'Angers.

Naissance
12 décembre 1819
Angers
Décès
16 octobre 1898 (à 78 ans)
Paris
Nom dans la langue maternelle
Jules Eugène Lenepveu
Nationalité
Français
Activité
Peintre
Maître
Jean-Michel Mercier
Élève
Joséphine Berthault
Distinctions
Officier de la Légion d'honneur
Prix de Rome

Jules Eugène Lenepveu né à Angers le 12 décembre 1819 et mort à Paris le 16 octobre 1898, est un peintre français.

Sommaire

  • 1 Biographie
  • 2 Œuvres dans les collections publiques
  • 3 Distinctions
  • 4 Hommages
  • 5 Galerie
  • 6 Liens externes
  • 7 Notes et références

Biographie

Oscar Roty, Eugène Lenepveu (1881), médaille créée en son hommage.

Jules Eugène Lenepveu entre à l'école des beaux-arts d'Angers où il est l'élève de Jean-Michel Mercier, puis à l'École des beaux-arts de Paris où il est admis dans l'atelier de François-Édouard Picot. Il expose son œuvre L'Idylle au Salon de 1843. Il obtient le premier prix de Rome en peinture en 1847. Ses compositions historiques et allégoriques le rendent célèbre. On lui doit le plafond de l'Opéra de Paris (1869-1871), camouflé depuis 1964 par une œuvre de Marc Chagall, et celui du théâtre d'Angers (1871). Il est nommé directeur de l'Académie de France à Rome de 1873 à 1878. Entre 1883 et 1894, il participe au palais du Louvre aux décorations de l'escalier Daru1 qui conduit à la Victoire de Samothrace2. Il peint la fresque monumentale relatant la vie de Jeanne d'Arc au Panthéon de Paris entre 1886 et 1890.

Jules Eugène Lenepveu est enterré à Angers au cimetière de l'Est.

Œuvres dans les collections publiques

  • Angers :
    • Centre hospitalier universitaire : peintures murales de la chapelle.
    • musée des beaux-arts : important fonds d'œuvres sur papier provenant de l'atelier de l'artiste.
  • Paris :
    • basilique Sainte-Clotilde : peintures de la chapelle de la Sainte-Vierge.
    • église Saint-Ambroise : peintures.
    • musée d'Orsay :
      • Les Muses et les Heures du jour et de la nuit, 1872, huile sur toile, esquisse pour le plafond de l'Opéra Garnier3 ;
      • Les Martyrs aux catacombes, 1855, huile sur toile.
    • Opéra Garnier : Les Muses et les Heures du jour et de la nuit, 1872. Œuvre masquée par une toile de Marc Chagall depuis 1964.
    • palais du Louvre : patrons des mosaïques de l'escalier Daru, de 1883 à 1894.
    • Panthéon de Paris :
      • Jeanne d'Arc entend les voix à Domrémy, 1886 à 1890 ;
      • Jeanne d'Arc en armure devant Orléans, 1886 à 1890 ;
      • Jeanne d'Arc sur le bûcher à Rouen, 1886 à 1890 ;
      • Jeanne d'Arc à Reims lors du sacre du roi Charles VII, 1886 à 1890.

Distinctions

  • 1847 : prix de Rome en peinture.
  • 1862 : chevalier de la Légion d'honneur.
  • 1876 : officier de la Légion d'honneur.
  • 1878 : commandeur de l'ordre de Saint-Grégoire.
  • 1893 : commandeur de l'ordre d'Isabelle la Catholique.

Hommages

  • Une médaille en son hommage a été réalisée en 1881 par Oscar Roty4.
  • Monument à Jules Eugène Lenepveu par Jean-Antoine Injalbert en 1900 à Angers, cour du logis Barrault5.
  • Buste en bronze par Jean-Antoine Injalbert ornant son monument funéraire au cimetière de l'Est à Angers.
  • Un monument a été érigé à sa mémoire dans la cour de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 1900.
  • Une rue piétonne de sa ville natale a reçu son nom.

Galerie

Liens externes

 

Notes et références

  1. Dont le décor sera masqué en 1934.
  2. Geneviève Bresc-Bautier, Le Louvre, une histoire de palais, Paris, Musée du Louvre Editions, 2008, 192 p. (ISBN 9782350311760), pages 146-147.
  3. « Les muses et les Heures du jour et de la nuit » [archive], notice du musée d'Orsay.
  4. « Oscar Roty, Eugène Lenepveu  » [archive], notice du musée d'Orsay.
  5. « Monument à Jules Eugène Lenepveu – Angers » [archive], notice sur e-monumen.net.