Clic pour voir sa généalogie sur la ligne en dessous

 

 

Louis-Gabriel Moreau

 

 

Louis-Gabriel Moreau

L'Isle-Adam_-_Chateau_des_Conti

Vue du château des Conti

Naissance
1740


Paris

Décès
12 octobre 1806


Paris

Activités
Peintre, dessinateur, aquafortiste
Fratrie
Jean-Michel Moreau

Louis-Gabriel Moreau, dit l’Aîné1, né en 1740 (avant le 24 avril) à Paris où il est mort le 12 octobre 1806, est un dessinateur, aquafortiste et peintre français.

Sommaire

  • 1 Biographie
  • 2 Collections publiques
  • 3 Notes et références
  • 4 Annexes
    • 4.1 Liens externes

Biographie

Élève de Pierre-Antoine de Machy, Moreau l’aîné expose pour la première fois en 1760.

Reçu à l’Académie de Saint-Luc en 1764 il échoue à se faire admettre à l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1787 et 1788. Peintre ordinaire du comte d’Artois, il obtient un logement au palais du Louvre et continue d’exposer des vues de ruines jusqu’à la Révolution.

On retrouve dans l'œuvre de Moreau l'Aîné quelques ressemblances avec la peinture de Claude-Louis Châtelet,[réf. nécessaire] l'un des peintres favoris de la reine Marie-Antoinette.

À la création du musée du Louvre, Moreau l’aîné y travaille comme conservateur et restaurateur.

Collections publiques

  • musée du Louvre, Paris
    • Peinture
      • Paysage. Cabane dans un bois
      • Vue des coteaux de Bellevue prise du parc de Saint Cloud
      • Vue du château de Vincennes prise des hauteurs de Montreuil
    • Dessin
      • Intérieur d'un parc sauvage
      • La Promenade
      • Vue du château de Valençay, et au premier plan des promeneurs
      • Vue du château de Valençay, prise des terrasses, et couple de promeneurs
    • Miniature
      • Le Parc de Saint-Cloud, Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques
      • Le Portique : plusieurs personnages pénétrant sous un portique, Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques
  • Musée Magnin, Dijon
    • L’Allée
    • Paysage, effet de soir tombant
  • Musée des beaux-arts de Rouen
    • Paysage au grand fleuve

Notes et références

  1. Pour le distinguer de Jean-Michel Moreau, dit le jeune, son frère puîné.

Annexes

Liens externes

  • Notices d'autorité