Clic pour voir sa notice sur son nom couleur orange


Bataille des Bauches

 

Bataille des Bauches
Informations générales
Date 2 septembre 1794
Lieu Vertou
Issue Victoire républicaine
Belligérants
Flag of France.svg Républicains Drapeau de l'Armée catholique et royale de Vendée Vendéens
Commandants
• Henri Jacob Pierre Rezeau
Forces en présence
900 hommes1 inconnues
Pertes
inconnues 32 morts1

Guerre de Vendée

La bataille des Bauches se déroula le 2 septembre 1794 lors de la guerre de Vendée. Les Vendéens tentent de s'emparer du camp de la Roullière, mais ils sont surpris en chemin et repoussés par les Républicains.

La bataille

Le 2 septembre, les Vendéens commandés par Pierre Rezeau, chef de la division de Montaigu marchent sur le camp, mais ils sont surpris en chemin au village des Grandes Bauches, à la lisière de la forêt de Touffou, par des troupes de la garnison du camp commandée par le général Jacob qui se trouvaient là par hasard. La garnison du fort était alors de 620 soldats armés et de 200 à 300 réquisitionnaires, sans armes. Les Vendéens sont repoussés et se regroupent dans la forêt et Rezeau a 32 hommes de tués 1.

Le 3 septembre, à Fontenay-le-Comte, le général Vimeux écrit dans son rapport au Comité de salut public que « Les brigands ont attaqué hier le camp de la Roullière, commandé par le général Jacob, et celui de Chiché, commandé par le général Legros. Ils ont été repoussés et poursuivis sur les deux points2. »

Bibliographie

  • Jean Julien Michel Savary, Guerres des Vendéens et des Chouans contre la République, t. IV, p. 110-111 et 113-114. texte en ligne sur google livres [archive]
  • Simone Loidreau dans Hervé Coutau-Bégarie et Charles Doré-Graslin (dir.), Histoire militaire des guerres de Vendée, Economica, 2010, p.440-452.

Références

  1. a b et c Hervé Coutau-Bégarie et Charles Doré-Graslin (dir.), Histoire militaire des guerres de Vendée, p. 440-452.
  2. Jean Julien Michel Savary, Guerre des Vendéens et des chouans, par un officier supérieur de l'armée de Vendée (1824-1827), t. IV, p. 117.