Clic pour voir sa généalogie sur la ligne en dessous

 

Jacques Jallet

 

Jacques Jallet

260px-Jacques_Jallet_(1732-1791)

Gravure de Jacques Jallet en buste, profil droit.
Fonctions
Député
 
Curé (en)
 
Biographie
Naissance
13 décembre 1732


La Mothe-Saint-Héray

Décès
14 août 1791

(à 58 ans)
Paris

Activités
Homme politique, prêtre catholique
Autres informations
Religion
Catholicisme

Jacques Jallet est un religieux et homme politique français. Né le 13 décembre 1732 à La Mothe-Saint-Héray, il est décédé à Paris le 14 août 1791.

Biographie

Sixième enfant d'un jardinier du Poitou, orphelin de père à cinq ans, confié à un oncle maternel curé de Nanteuil, il est destiné au sacerdoce mais préfère étudier le droit. Il retourne au séminaire après une déception amoureuse et est ordonné en 1759.

Vicaire à Gençay puis curé de Chérigné, il se donne totalement à ses paroissiens.

Venu à Poitiers lors des élections aux État généraux, il défend le bas-clergé et est élu par ses pairs député du clergé du Poitou le 1er avril 1789 au côté de son évêque, l'aristocrate Martial-Louis de Beaupoil de Saint-Aulaire.

À Versailles, dès les premières séances, ce curé de campagne ne craint pas de s'en prendre à son évêque et à l'évêque de Luçon, Marie-Charles-Isidore de Mercy, qu'il accuse de malfaçons dans leur Cahier de doléances.

Suivi de son confrère et compatriote René Lecesve, il est, dès le 14 juin, le premier à rejoindre le Tiers-État, vote la sécularisation des biens de l'Église et le serment Constitutionnel qu'il prêta le 30 décembre 1790.

Tandis que René Lecesve est élu évêque du département de la Vienne, il refuse le 23 février 1791 le poste d'évêque constitutionnel du diocèse des Deux-Sèvres auquel ses confrères l'avaient élu le 29 octobre 1790 pour rester dans le militantisme politique.

Il meurt au cours d'une session de l'assemblée d'une crise d'apoplexie quelques mois après son confrère René Lecesve.

Son village natal fit édifier une statue en son honneur en 1884, cérémonie que l'abbé Arthur Mugnier relate dans son fameux journal.

Sources

  • « Jacques Jallet », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition] [1] [archive]

Voir également

  • Assemblée constituante de 1789