A identifier Votre aide est la bienvenue !

 

André Pacifique Peyre


André-Pacifique Peyre

VIP


Naissance 5 octobre 1743
Avignon (Vaucluse)
Décès 30 août 1796 (à 52 ans)
Aigues-Mortes (Gard)
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 1793-1796

André Pacifique Peyre, né le 5 octobre 1743 à Avignon (Vaucluse), mort le 30 août 1796 à Aigues-Mortes (Gard), est un général de brigade de la Révolution française.

États de service

En 1790, il est l’un des députés, qui demande la réunion de la ville d’Avignon, à la France. Membre du club des Cordeliers, il fait partie des vainqueurs du 10 août 1792. Il est nommé adjudant-général chef de brigade le 8 septembre 1793, à l’armée des côtes de Cherbourg, où il prend les fonctions de chef d’état-major.

Il est promu général de brigade provisoire le 20 octobre 1793, et il commande le département de la Manche et défend Granville contre les vendéens. Il est suspendu et arrêté le 26 novembre 1793. Détenu à Coutances, il est remis en liberté le 14 septembre 1794, et sa suspension est levée le 2 novembre 1794. Il sert lors de la journée du 13 vendémiaire an IV (5 octobre 1795), comme chef du 1er bataillon des patriotes de 89, compagnie du 10 août, et il est blessé à la jambe.

Réintégré, et confirmé dans son grade de général de brigade, le 25 octobre 1795, il est employé à l’armée de l’Intérieur, comme chef d’État-major de Châteauneuf-de-Randon en décembre 1795.

Le 8 février 1796, il est affecté à la 10e division militaire de Mende et meurt à Aigues-Mortes dans le Gard le 30 août 1796.

Lien externe

Sources