Clic pour voir sa généalogie sur la ligne en dessous

 

Jean-Jacques-François Millanois


Jean-Jacques-François Millanois

Jean-Jacques-François_Millanois_-_1749_-_1793

Fonctions
Député du bailliage de Lyon
30 mars 1789 – 30 septembre 1791
(2 ans et 6 mois)
Gouvernement Assemblée constituante de 1789
Groupe politique Tiers état
Biographie
Date de naissance 22 octobre 1749
Lieu de naissance Lyon
Date de décès 28 octobre 1793 (à 44 ans)
Lieu de décès Lyon (Rhône)
Nature du décès Condamné à mort et exécuté
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Avocat

Jean-Jacques-François Millanois (22 octobre 1749, Lyon - 28 octobre 1793, Lyon), est un homme politique français.

Sommaire

  • 1 Biographie
  • 2 Notes et références
  • 3 Sources
  • 4 Lien externe

Biographie

Avocat du roi à la sénéchaussée de Lyon et bourgeois de Lyon, il est député aux États généraux de 1789, élu par la sénéchaussée de Lyon.

Il est adjoint au doyen des communes, prête le serment du Jeu de paume, fait partie du comité de liquidation, et vote constamment avec la majorité en faveur des réformes.

Mais, après la session, il cherche à entraver à Lyon le mouvement révolutionnaire, et, durant le siège de la ville en 1793, sert dans l'artillerie. Après le triomphe des troupe de la Convention, il est traduit devant le tribunal révolutionnaire, condamné à mort et exécuté, place des Terreaux à Lyon, le 5 décembre 1793.

Franc-maçon, membre de la loge La Concorde (il est un des 136 maçons morts sur l'échafaud après le siège de la ville), fidèle de Jean-Baptiste Willermoz au Rite écossais rectifié, CBCS avec le nom d'ordre d'Eques a Quatuor Palis le 18 décembre 1781, Grand Profès, il est cité comme martiniste par Auguste Viatte1,2.

Notes et références

  1. Les Sources occultes du romantisme, Honoré Champion, Paris, 1927, 1965, 1969, 1979.
  2. Richard Raczynski, Un dictionnaire du Martinisme, Paris, Dualpha éd., 2009, p. 419-420.

Sources

  • « Jean-Jacques-François Millanois », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]

Lien externe