Clic pour voir sa généalogie sur la ligne en dessous

 

Omer Ablaÿ

 

Omer Ablaÿ

Général_Omer_Ablay


Naissance 16 février 1801
Mons (département de Jemmapes)
Décès 23 novembre 1886 (à 85 ans)
Bruxelles (Belgique)
Allégeance Drapeau des Pays-Bas Royaume uni des Pays-Bas
Drapeau de la Belgique Royaume de Belgique
Arme Cavalerie
Grade Lieutenant général
Années de service 1815-
Commandement Division de Cavalerie légère
Conflits Révolution belge
Campagne des Dix-Jours
Distinctions Ordre de Léopold (grand officier)
Ordre de l'Aigle Rouge (chevalier de 1er classe, grand cordon)
Croix militaire
Croix commémorative de Belgique de 1856
Hommages Rue des Trois Généraux Ablaÿ, à Bruxelles (ancienne dénomination de rue)
Autres fonctions Aide de camp des roi Léopold Ier (1842-1865) et Léopold II (1865-1867)
Famille Famille Ablaÿ

Omer-André-Charles Ablaÿ, né à Mons le 16 février 1801 et mort à Bruxelles le 23 novembre 1886, est un général du Royaume uni des Pays-Bas puis Royaume de Belgique, aide de camp de deux rois de Belgique.

Sommaire

  • 1 Biographie
    • 1.1 Vie familiale
  • 2 Décorations, distinctions
  • 3 Notes et références
    • 3.1 Sources

Biographie

Omer Ablaÿ est le fils de Guillaume-Charles-François (1763-1821), capitaine quartier-maître au régiment des carabiniers et commissaire des guerres, et d'Angelique Gantois, sœur du colonel Louis Joseph Gantois, aide de camp de Guillaume II des Pays-Bas. Il est le frère des généraux Jules-Gustave et Narcisse Ablaÿ.

Suivant la carrière des armes, il est admis comme cadet à l'école militaire de Delft, le 9 novembre 1815, puis lieutenant au 10e régiment des lanciers. Il est au service du roi des Pays-Bas de 1815 à 1830.

Démissionnaire du service auprès des Pays-Bas le 5 novembre 1830, il est alors nommé capitaine et major au 1er régiment de lanciers belge de 1830 à 1842. Il prend part à la campagne de 1830 en Belgique, ainsi qu'à celles de 1830, 1831, 1832, 1833 et 1839 contre les Pays-Bas.

Lieutenant-colonel puis colonel du 2e régiment de xuirassiers de 1842 à 1848, il commande ensuite le régiment des Guides de 1848 à 1851.

Promu général-major, il commande la brigade de la division de Cavalerie légère de 1851 à 1859, puis est promu lieutenant général commandant la division de Cavalerie légère.

Il est aide de camp du roi Léopold Ier de Belgique (1842-1865), puis du Roi Léopold II de Belgique (1865-1867).

En 1865, il est membre de la députation présente aux funérailles de Mgr Pierre de Ram1

Après avoir pris sa retraite, il devient président de la Société général des officiers retraités.

Omer Ablaÿ était administrateur de plusieurs sociétés du groupe Langrand-Dumonceau (L'Industriel, Banque Hypothécaire Belge, ...) lorsque l'affaire Langrand-Dumonceau commence. Jules d'Anethan et Ablaÿ étant reconnu, dès le début de l'affaire, comme les seuls dont l'honnêteté était assurés, ils en furent nommés commissaires2. Ablaÿ en devint par la suite l'un des liquidateurs3.

Par ailleurs, ill était également président du conseil d'administration de la Société royale de zoologie, d'horticulture et d'agrément de la ville de Bruxelles.

Il est mort à Bruxelles le 23 novembre 1886. La messe funéraire sera célébrée à l'église Saint-Jacques-sur-Coudenberg.

Vie familiale

Il avait épousé en premières noces Hortense de Meester de Betzenbroeck (1800-1853) et en secondes noces la baronne Marie-Césarine van Eyll (1824-1872), fille du baron Charles van Eyll et de la comtesse Marie-Victoire de Bryas. De la seconde union :

  • Octavie-Marie-Victoire, mariée au baron Henri du Tour ;
  • Paul-Jules-Omer (1858-1936), lieutenant-colonel de cavalerie, officier de l'Ordre de Léopold et de l'Ordre de la Couronne ; marié à la baronne Mathilde Whettnall (1870-1931), fille du baron Edmond Whettnall et de la comtesse Nathalie d'Oultremont, et petite-nièce d'Henriette d'Oultremont, comtesse de Nassau ;
  • Camille-Elvire-Marie (1862-1918), mariée à Frédéric-Paul de Lossy, écuyer ;
  • Louisa-Marie-Sidonie (1863-1944), mariée au baron Alexandre de Gerlache de Waillimont.

Décorations, distinctions

  • Ordre de Léopold (grand officier)
  • Ordre de l'Aigle Rouge (chevalier de 1er classe, grand cordon)
  • Croix militaire
  • Croix commémorative de Belgique de 1856

Notes et références

  1. Annuaire de l'UCL, 1866
  2. Affaires Langrand, D. de Ries, 1870
  3. Poursuites du Procureur Général contre la cote libre de la Bourse de Bruxelles: accusation de calomnies et d'injures par la voie de la presse, 2e partie, Volume 1, 1870

Sources

  • Ernest Mathieu,Biographies du Hainaut, II, 1903
  • Baron Camille Buffin, Mémoires et documents inédits sur la Révolution belge et la Campagne de dix-jours (1830-1831), Kiessling, 1912.
  • Guillaume Jacquemyns, Langrand-Dumonceau: promoteur d'une puissance financieère catholique, Volume 5, Université libre de Bruxelles.
  • J. Gailliard, Bruges et le Franc ou leur magistrature et leur noblesse, Imprimerie de EDW. Gailliard, Bruges.
  • A. Scheler, Annuaire statistique et historique belge, Auguste Schnée Éditeur, Bruxelles et Leipzig 1860.
  • P.-A. du Chastel de la Howardries de-Neuvireuil, Notices Généalogiques Tournaisiennes, Tournai 1881.
  • Ferd Veldekens, Le livre d'or de l'ordre de Léopold et de la croix de fer: Supplément', Lelong, 1861.
  • Centre d'histoire militaire, Inventaire du fonds d'archives "Risquons-tout, 1848", Musée royal de l'armée, 1981.