Clic pour voir sa généalogie sur la ligne en dessous

 

Gaston Casimir Saint-Pierre

 

Gaston Casimir Saint-Pierre

Gaston-Casimir_Saintpierre_photo

Gaston Casimir Saint-Pierre vers 1897.
Naissance
12 mai 1833
Nîmes (Gard)
Décès
18 décembre 1916 (à 83 ans)
Paris
Nationalité
Français Drapeau de la France
Activité
Peintre
Maître
Léon Cogniet, Charles Jalabert
Mouvement
Orientalisme
Distinction
Officier de la Légion d'honneur
Soudja Sari, Tourcoing, MUba Eugène Leroy

Gaston Casimir Saint-Pierre, né le 12 mai 1833 à Nîmes, et mort le 18 décembre 1916 à Paris, est un peintre français.

Sommaire

  • 1 Biographie
  • 2 Œuvres dans les collections publiques
  • 3 Estampes
  • 4 Œuvres exposées au Salon des artistes français
  • 5 Expositions
  • 6 Notes et références
  • 7 Annexes
    • 7.1 Bibliographie
    • 7.2 Liens externes

Biographie

Gaston Casimir Saint-Pierre est l'élève de Léon Cogniet et Charles Jalabert à Paris, il effectue plusieurs voyages en Afrique du Nord et à Alger d'où il ramène de nombreux croquis et dessins.

En 1900, il peint une toile représentant Marseille pour décorer la grande salle du restaurant Le Train bleu à la gare de Lyon à Paris.

Il réalise des panneaux décoratifs pour la cathédrale du Sacré-Cœur d'Oran.

Gaston Casimir Saint-Pierre et promu au rang d'officier de la Légion d'honneur.

Œuvres dans les collections publiques

En Algérie
  • Oran, cathédrale du Sacré-Cœur : panneaux décoratifs.
En France
  • Bayonne, musée Bonnat-Helleu : Bacchante.
  • Bordeaux, musée des beaux-arts : Daphné.
  • Dijon, musée des beaux-arts : Portrait de femme.
  • Limoux, musée Petiet : La Sultane.
  • Lyon, musée des beaux-arts : Odalisque couchée, Saadia.
  • Narbonne, musée d'art et d'histoire :
    • Un caresse inattendue ;
    • Halima.
  • Marseille, musée des beaux-arts :
    • Jeune fille à la gazelle, ou La Caresse inattendue ;
    • Le Sommeil de la nymphe ;
    • Esmeralda enfant ;
    • Aux Écoutes, souvenir des environs de Tlemcen.
  • Paris, Paris-Gare de Lyon, restaurant Le Train bleu : Marseille.
  • Tourcoing, MUba Eugène Leroy : Soudja Sari.
  • Troyes, musée des beaux-arts :
    • Portrait de Mme Aguilhon de Sarran ;
    • L'Aurore.
  • Versailles, château de Versailles : Mme Claude Vignon, huile sur toile1.

Estampes

  • Esclaves occidentales, captives en Afrique du Nord, eau-forte2.
  • Romance arabe, vers 1870, photogravure2.

Œuvres exposées au Salon des artistes français

  • 1865 : Léda.
  • 1866 : Le Sommeil de la nymphe.
  • 1868 : Amour riant de ses coups (obtient une médaille).
  • 1870 : Les Adieux, maisons juives à Oran.
  • 1872 : Bacchante.
  • 1873 : Indifférence et tendresse.
  • 1880 : La Caresse inattendue.
  • 1901 : L'Attente au rendez vous.
  • 1912 : La Fortune.
  • 1914 : La Vierge et l'Enfant.

Expositions

  • 1975 : galerie des beaux-arts de Bordeaux, « Pompiérisme et peinture équivoque », no 52 du catalogue.
  • 1976 : « Diverses tendances de la peinture française au XIXe et au début du XXe siècle », musée de Calais, n°47 du catalogue.
  • 1995 : « Dix ans d'acquisitions, dix ans de restaurations », musée de Narbonne, juillet à septembre 1995.
  • 1997 : « Parfums d'Orient ».

Notes et références

  1. notice RMN en ligne [archive].
  2. a et b Collectif, Gérôme et Goupil, Art et Entreprise, Réunion des Musées nationaux, Paris, 2000.

Annexes

Bibliographie

  • The New-York Times, 24 avril 1886.
  • L. Thornton, La femme dans la peinture orientaliste, 1989.
  • The New-York Times, 29 avril 1895.
  • Jules Martin, Nos peintres et sculpteurs, graveurs, dessinateurs, Paris, Flammarion, 1897.
  • D. Alaux, Catalogue des tableaux du musée de peinture de Bordeaux, 1910 (Daphné no 579)?
  • Collectif, Le Train Bleu, Éditions Presse Lois Unis Service, Paris, 1990, (ISBN 2908557010).
  • Collectif, Gérôme et Goupil, Paris, Art et Entreprise, Réunion des Musées nationaux, 2000.
  • Jean Lepage, Le mirage oriental, Narbonne, 2000.
  • Jean Lepage, l'Épopée Orientale, 2005.

Liens externes